Je vous pointai mis une illustration pour vous réconforter.

En fait, je ne vous ai pas tout dit : vous en êtes au pointage des classes 1 à 5 (comptes de bilan) et je vous ai bien dit de faire attention à ce que le journal des "à nouveaux" soit bien intégré dans les comptes. Jusqu'ici tout est vrai et je ne vous ai pas menti.

J'ai simplement omis volontairement, pour vous préserver, de vous dire que le journal des "à nouveaux" comportait certaines petites "fioritures"dont j'ai gardé le secret pour ne pas déflorer tous les charmes du grand livre.

C'est ainsi que vous allez trouver :

- dans les comptes clients, le compte "factures à établir"

- dans les comptes fournisseurs, le compte "factures à recevoir"

- et, de ci de là, les comptes "état charges à payer", "taxe d'apprentissage", "formation continue", "contribution territoriale", "intérêts courus", etc,etc...

En fait, tous ces comptes ont été créés à l'occasion des écritures d'inventaire de l'exercice précédent pour constater tous les produits et toutes les charges dudit exercice qui n'étaient pas encore comptabilisés à la date de clôture.

Soyons simples ; appelons ça des charges à payer ou des produits à recevoir. Un exemple que votre cabinet comptable connaît bien ; ses propres honoraires. La clôture a lieu le 31 Décembre et il sait qu'il va vous faire une note d'honoraires le 15 Janvier suivant de 2000 HT. Il passe donc une écriture :

débit : compte de charges (honoraires)    2000

débit ; TVA sur facture à recevoir              392

crédit : fournisseur facture à recevoir                       2392

Il en va de même pour toutes les taxes payables sur l'exercice suivant (apprentissage, formation continue, etc..)

Et tout ça se retrouve sur le grans livre de l'exercice suivant dans les " à nouveaux ".....et ça vous embête.

Je vais vous parler comme un pro : "passez les extournes !"

Maintenant, je vous donne le tuyau: une extourne n'est que la passation à l'envers de l'écriture initialement passée. Autrement dit, vous demandez quelles sont les écritures qui ont été passées pour les charges à payer et les produits à recevoir à la clôture de l'exercice précédent et vous passez strictement les mêmes dans l'autre sens; en clait vous remplacez les débits par des crédits et vice versa.

Et vos comptes bizarres disparaissent...

Nous n'en sommes pas aux écritures d'inventaire mais au moins vous savez comment les éliminer et c'est déjà beaucoup pour des néophites.